Vendre ses confitures maison : quelle réglementation ?

Plusieurs personnes souhaitent entamer une activité rentable en ouvrant une petite boutique de commerce. Avec les nombreuses activités de vente qui existent, la vente de confitures maison est réalisée par plusieurs particuliers. Vous pouvez commencer avec une recette de famille et quelques pots. Autant d’éléments qui peuvent servir à commencer votre business.

 Mais malgré tout, il est important que vous maitrisiez certaines règles de cette vente comme l’hygiène. Voici, présenté dans cet article les règles en vigueur qui doivent être connues pour démarrer un projet de vente de confiture maisons.

Avez-vous vu cela : Comment créer un site professionnel avec WordPress ?

Connaître le statut juridique pour vendre vos confitures

Pour commencer un projet de vente de confiture maison, il est primordial de se munir d’un statut juridique. Ceci permet de pouvoir vendre en toute sécurité. En France notamment, posséder un régime d’auto-entrepreneur peut suffire pour commencer ce petit commerce. Mais pour être reconnu comme travailleur indépendant, il est important de s’inscrire dans le registre des régimes individuels.

Vous avez donc la possibilité en étant commerçant ou artisan de devenir un auto-entrepreneur. La condition à respecter serait d’être immatriculé au RM ou au RCS. Si vous venez tout juste de commencer votre activité, vous serez immatriculé lorsque vous voudrez déclarer votre activité.

Sujet a lire : Six techniques pour générer des leads qualifiés

Si votre commerce date d’un mois d’existence au moins, il va falloir alors faire une déclaration auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Vous pouvez l’obtenir après avoir rempli convenablement le formulaire pour qu’il soit accepté par l’administration.

Adoptez des règles strictes d’hygiène

Le respect des règles sanitaires est un critère important si vous espérez continuer à long terme dans la vente des confitures maisons. Vous devez vous assurer dans un premier temps de la propreté à tout instant de votre cuisine. Ensuite, les matériels et les équipements utilisés pour réaliser la confiture doivent à leur tour respecter des normes précises.

Vous devez, ensuite, vous assurez que votre personnel respecte des règles strictes d’hygiène. Par exemple, vous devez exiger qu’il porte à tout instant un tablier, un masque ou des gants toujours propres.